Ober/stade

Programme : 127 logements collectifs, intermédiaires, individuels groupés, libres et sociaux
Architecte : exndo architectures (en association avec oslo architectes)
Localisation : oberhausbergen
Bet : exndo studio – SERU
Superficie : logements : 9740 m² – commerces et tertiaire : 2340m²)
Coût : 13 M€ HT/Lauréat : 2013

Composition de l’ilot
Depuis l’extérieur, une lecture unitaire et souple. Derrière cette perception, un deuxième niveau où l’on est interpellé par des variétés. Rien n’est identique, tout est singulier.
En pénétrant dans l’îlot, des inflexions favorisent les vues en enfilade, et évitent toute monumentalité et toute relation frontale entre bâtiments.

La rue de la paix, la placette et les commerces
A l’ouest, « 3 plots sur un socle » prolongent la typologie d’habitat collectif, présente et en construction (projets ICADE)  sur la rue de la Paix. Les hauteurs, cohérentes vis-à-vis de celles environnantes, contribuent à structurer cette rue, lui donnant ainsi un statut plus important, cohérent avec sa fonction de liaison avec Mittelhausbergen. Cette forte liaison génère une chalandise importante, rendant favorable et souhaitable l’implantation de commerces et d’activité en rez de chaussée. Mais au-delà du « captage » de ce flux de passage, il nous semble essentiel d’aménager de manière élargie ce secteur pour en créer un véritablement point de fixation. Nous proposons de catalyser cette activité commerciale en créant un jalon de type placette, animée par des activités de restauration par exemple, afin de compléter l’offre du centre bourg.
Cette nouvelle centralité viendra dans la continuité des équipements que constituent le parc et le stade, et assurera pour le quartier un lieu social nécessaire pour intensifier la vie de « village », et « contrarier » l’individualisme.

Le mail central
Cette ligne biaise assure une liaison diagonale entre les habitants de la rue du Moulin et la rue de la Paix. Elle incarne surtout le cœur de vie du l’ilot. Fortement végétalisé, ce « corridor écologique » non aedificandi est conçu comme un lieu qualitatif et de convivialité. Des lignes paysagères telles que des noues, des haies bocagères et des osiers vivants assurent la transition avec les jardins privatifs. On y trouve aussi des jardins partagés de part et d’autre. Ce mail incarne l’identité « champêtre et rustique » du site, et met en scène de manière singulière l’église d’Oberhausbergen et la colline d’Oberhausbergen. Orthogonalement à cette nervure paysagère, des venelles transversales donnent accès aux trois bâtiments de logements intermédiaires situés au nord, et débouchent vers le parc au sud. Ces « chemins de traverses »proposent des alternatives de parcours pour les résidents.

Privacy Settings
We use cookies to enhance your experience while using our website. If you are using our Services via a browser you can restrict, block or remove cookies through your web browser settings. We also use content and scripts from third parties that may use tracking technologies. You can selectively provide your consent below to allow such third party embeds. For complete information about the cookies we use, data we collect and how we process them, please check our Privacy Policy
Youtube
Consent to display content from Youtube
Vimeo
Consent to display content from Vimeo
Google Maps
Consent to display content from Google